Heineken
Pourquoi une bière mousse trop à l’ouverture ? 

La bière est une boisson alcoolisée qui est obtenue par une fermentation d’un mélange d’orge, de maïs et autres produits végétaux. Souvent, lorsque vous ouvrez la bière, elle fait jaillir de la mousse. Ainsi, beaucoup de gens se posent des questions pour en savoir plus sur la provenance de cette mousse. Découvrez dans cet article, la raison pour laquelle une bière mousse trop à l’ouverture. 

Courte durée de fermentation 

La mousse jaillissante de la bière peut être due au non-respect du nombre de jours de fermentation, lors du processus de fabrication. En effet, les brasseries amateurs sont parfois trop pressées d’embouteiller la bière et ne respectent pas de façon intégrale les étapes de préparation de la bière. Aussi, il y a des fois où le processus de la fermentation semble terminé et il n’y plus aucun signe d’activité.  

A lire en complément : Qui a inventé la bière ?

Ainsi, la densité ne descend plus pendant un bon moment et on embouteille la bière. Mais, on constate par hasard que l’activité reprend quelques semaines après que la bière soit embouteillée. La levure présente dans la bière se réveille et il y a une consommation plus complexe de sucres. 

Tout cela est parfois à la base du jaillissement de la mousse à l’ouverture de votre bière. Sachez que dans l’un ou l’autre des cas, la densité finale de la bière n’est pas atteinte. Cela provoque ainsi l’effet mousseux. Parfois, cela peut engendrer une explosion de la bouteille de bière. 

A lire également : Comment faire sa propre bière ?

Grande quantité de sucre à l’embouteillage

La mousse jaillissante de la bière à l’ouverture peut être due à la dose de sucre ajouté à la bière à l’embouteillage.  Parfois, lorsqu’on veut que la bière mousse un peu plus, on tente d’ajouter un peu plus de sucre. En effet, la dose de sucre à ajouter n’est pas fixe. Elle dépend souvent des conditions de fermentation de la bière, de la levure utilisée et du type de bière préparée. 

Il est important de savoir que le taux de carbonatation n’est pas toujours le même pour toutes les préparations. Pour mesurer la quantité de sucre qu’il faut pour une préparation donnée, vous pouvez utiliser un calculateur de sucrage. De façon générale, le taux de sucre lors de l’embouteillage est souvent compris entre 1 et 10g/L.  Précisément, vous ne devez pas dépasser 5 g/L.

 

Pour certaines bières ayant une forte densité finale, vous pouvez même ne pas ajouter de sucre avant d’embouteiller. De plus, dans certains cas où vous estimez que la densité finale n’est pas atteinte, il ne faut pas hésiter à réduire la dose de sucre. Mais, vous devez faire attention à bien diluer le sucre d’embouteillage dans de l’eau et faire bouillir pour une stérilisation. 

Beaucoup de résidus dans la bière

La mousse peut être aussi due aux résidus dans la bière.  Ainsi, il est important de séparer et de transférer le dépôt de fond de la cuve avant le sucrage et l’embouteillage. Le fond de cuve est souvent composé de levures mortes, de protéines, de résidus de houblon pouvant donner naissance à des bulles dans la bière. 

Pour l’une de ces raisons, votre bière sera toujours mousseuse à l’ouverture. Faites aussi attention à ne pas remuer votre bière avant ouverture, cela peut aussi produire plus d’effet de mousse.

Show Buttons
Hide Buttons