Heineken
QU’EST-CE QU’UNE BIÈRE TRIPLE ?

Vous avez sans doute entendu parler de ces fameuses bières dites triples. Si oui, alors vous vous posez sûrement la question de savoir ce que c’est. Si non, découvrez-le dans les lignes à suivre. De son appellation à sa dégustation en passant par son brassage, cet article vous dit tout sur la bière triple.

 

Lire également : Comment bien ouvrir une bière sans décapsuleur ?

Origine et définition de la bière triple

Plusieurs idées reçues entretiennent la confusion autour du concept de la bière triple. La plus fréquente est qu’il s’agit d’une bière issue d’une triple fermentation. NON ! Il s’agit là d’une fausse information. Il faut commencer par se débarrasser de cette idée.

 

A découvrir également : Comment faire sa propre bière ?

Par définition, la bière triple est une bière qui contient un taux d’alcool assez élevé. L’appellation « bière triple » remonte au moyen-âge à l’époque des moines. Ces derniers brassaient trois différents types de bières : la prima melior, la secunda et la tertia. La première étant plus alcoolisée que la seconde et celle-çi plus que la dernière.

 

En outre, la bière triple est une bière avec une importante teneur en alcool. Le degré d’alcool peut aller de 7% à 10%. C’est une bière que l’on réservait uniquement aux invités. Elle se présente sous forme d’une bière classique avec une saveur d’arômes et de levures. La bière triple est beaucoup plus adaptée pour accompagner les sauces piquantes, les fromages au goût accentué et même les terrines.

 

Comment se passe le brassage des bières triples ?

Concept issu de l’époque monastérien, il est évident que la fabrication de la bière triple se déroule dans un monastère. Reconnue pour son important degré d’alcool, cette bière contient plus de malt et est donc beaucoup plus forte.

 

Son origine est sujet de discussion. D’aucuns affirment qu’elle a été fabriquée pour la première fois dans la brasserie de l’Abbaye de Westmalle en 1934. D’autres remontent et s’en tiennent au Moyen-Age.

 

Néanmoins, quelle que soit son origine véritable, la recette ne change pas. Sa préparation requiert juste les ingrédients en de plus grandes quantités. Le brassin se constitue par une importante quantité de malt, de sucre et d’amidon.

 

Ainsi se présente la bière triple ainsi que son brassage.  Notez qu’elle est également appelée « tripel ».

 

Les différents types de bières triple et une sélection des plus connues

Bien que la recette de la bière triple ne change pas, on note une diversité de couleurs et de taux d’alcool. On retrouve alors sur le marché des bières triple blonde, noire ou ambrée. Selon la marque, le degré d’alcool peut varier de façon non négligeable.

 

Voici une sélection des bières triple les plus connues :

La Westmalle triple

La Westmalle triple est une bière triple belge. Elle est encore appelée « la mère de toutes les triples ».

 

La trappe triple

La trappe triple est une aussi une bière trappiste de qualité reconnue. Elle se caractérise par des saveurs pêche et abricot.

 

On peut également citer la Val dieu triple dont les origines remontent en 1216 et la triple Karmeliet, une grande triple belge. Il est important de rappeler que la bière triple n’est absolument pas une bière ayant subi une triple fermentation.

 

 

 

 

 

 

 

Show Buttons
Hide Buttons