Non classé

Bière artisanale : comment fabriquer sa propre bière ?

Fabriquer soi-même sa bière a toujours été un désir profond pour la plupart des amateurs de bière artisanale. Seulement, vous pouvez avoir peur de vous lancer. Vous vous demandez probablement, ai-je le savoir-faire nécessaire pour le faire ? Comment puis-je le faire ? Où trouver le matériel ou l’équipement nécessaire pour fabriquer ma bière à la maison ? Pourtant, il suffit de peu pour fabriquer sa propre bière. Découvrez nos conseils.

A lire aussi : Les Rennais plébiscitent les bières artisanales

4 ingrédients essentiels pour fabriquer votre bière artisanale

Plusieurs ingrédients entrent dans la composition de la bière. Il s’agit de :

  • L’eau: En effet, il faudra 5 à 6 litres d’eau pour un litre de bière.
  • Le malt: le plus souvent, il s’agit de l’orge germée puis chauffée par la suite.
  • Le houblon: c’est la plante qui donne à la bière son amertume.
  • Les levures: c’est elles qui donnent la fermentation alcoolique.

Vous pouvez y ajouter facultativement d’autres ingrédients comme le maïs, le riz ou l’avoine, mais aussi du glucose, du saccharose, etc.

A lire en complément : La bière artisanale est en pleine croissance en France

Bière artisanale : quels équipements utiliser ?

La fabrication de la bière artisanale nécessite un certain nombre de matériels que voici :

  • Une cuve pour l’empâtage et le brassage
  • Une autre cuve pour chauffer l’eau de lavage de la drêche
  • Un brûleur
  • Un moulin à céréales
  • Un récipient pour la fermentation
  • Une cuve pour l’ébullition
  • Une passoire en plastique alimentaire perforée pour le lavage de la drêche.

5 étapes pour fabriquer votre bière artisanale chez vous

Voici cinq étapes nécessaires pour la fabrication de la bière artisanale à la maison !

L’empâtage : cette étape consiste à mélanger le malt concassé et de l’eau chaude. Un mélange homogène à une température qui sera déterminée dans la cuve destinée à l’empâtage. Ce mélange permet d’obtenir de petites molécules de sucres facilement assimilables par les levures. Après l’empâtage, le moût obtenu est pris au bas de la cuve et retourné sur le dessus des grains. Il faudra obtenir un moût clair, primordial pour la conservation de la bière. Le moût sera par la suite soutiré et acheminé vers la bouilloire pendant que de l’eau chaude est éclaboussée sur les grains pour en extraire les sucres.

L’ébullition : On fait ensuite bouillonner le moût dans la cuve d’ébullition pendant une heure afin que cela stérilise le moût, fasse coaguler et précipiter la majorité des protéines, arrête complètement le travail des enzymes qui modifient les sucres, évapore certains composés indésirables et concentre le moût, pour le rendre encore plus sucré. Pendant cette étape, vous pouvez ajouter le houblon qui donne à la bière son amertume et son arôme.

Le refroidissement et l’inoculation : le moût obtenu est par la suite refroidi et oxygéné afin de permettre aux levures de se multiplier dans les meilleures conditions. Les levures, à leur tour, assimileront l’oxygène dissout qui pourra servir à leur reproduction pour digérer les sucres fermentés et autres nutriments. C’est alors qu’elles produiront de l’alcool, du gaz carbonique et d’autres composés aromatiques. C’est cette étape que l’on appelle la fermentation, l’étape à laquelle le moût sucré devient de la bière.

La fermentation : elle dure dans la plupart des cas, trois à sept jours. C’est important de suivre le processus pour avoir une bière constante. Vous devez aussi vérifier à chaque fois, la densité, la température et le pH de la bière tout au long de la fermentation.

La maturation : Une fois la fermentation finie, c’est le moment de laisser la bière se raffiner un certain temps, tout en se refroidissant. Vous purifiez aussi la bière de la lie de levure en la mettant dans une autre cuve, dans la chambre froide. C’est seulement après une saturation artificielle en CO2 de la bière que vous pouvez affirmer l’avoir fabriquée. Vous pouvez maintenant mettre la bière dans un fût et la déguster.

John

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *